Le bâtiment a été érigé au milieu du XIX ° siècle par un riche commerçant, qui y installe son commerce au rez de chaussée et de riches appartements aux niveaux supérieurs.

La façade sur rue, en pierre de taille, est richement décorée : baies du deuxième niveau possédant des frontons cintrés ou triangulaires, balcon à balustre. Au droit de la corniche du premier niveau trône une vierge à l'enfant.

La rue du Vieux Sextier, tire son nom du vieux grenier à grains qui s'y trouvait et qui a été transféré à quelque distance de là, place Pie.

Rue située au coeur du centre ancien d'Avignon, elle a été percée et élargie en 1749 par Jean Baptiste Franque au cours d'une vaste opération d'urbanisme.

Aujourd'hui piétonne, cette rue, a toujours été très commerçante, car située au coeur de l'activité de la cité. A peu de distance de la place de l'Horloge, dans la prolongation de la place du Change ; elle mène à la place Pie où se tient quotidiennement un marché toujours très fréquenté par les avignonnais pour la qualité de ses produits.

A ce jour plusieurs familles qui "font revivre tous les étages Nous avons réalisé dans cet hôtel particulier des appartements qui ont mis en valeur les pièces de réception, les staffs, tout en donnant un confort d'habitabilité. Ce bâtiment qui dans les siècles précédents a abrité des commerces d'épicerie en rez-de-chaussée, et les habitations des commerçants dans les étages ont été restituées dans leur esprit"

 

Nous remercions :

• pour ses conseils, l'architecte des Bâtiments de France : M. DUCASTELLE Renaud,
• la Société de Travaux : C.I.R (Bordeaux),
• la famille des vendeurs TARTANSON,
• l'Architecte du Patrimoine Michel ESCANDE